• ★ Actuallités Diverses ★

     

     

  • Les scientifiques de la NASA mettent en garde contre la « tempête parfaite » alors que les rayons cosmiques atteignent un niveau record – la Terre fait face à une mini ère glaciaire

    Le minimum solaire est bel et bien là, après que les scientifiques aient enregistré un niveau record de rayons cosmiques, ce qui signifie que la Terre pourrait faire face à un « mini âge glaciaire ». 

    Avertissement d’un MINI AGE-DE-GLACE alors que le minimum solaire atteint UN PIC – ‘C’est la TEMPETE PARFAITE’ !

    Il y a une dizaine d’années, les scientifiques ont remarqué un niveau record de rayons cosmiques – des rayons qui proviennent de l’espace profond, à ne pas confondre avec les rayons solaires. Aujourd’hui les scientifiques ont remarqué que ces rayons cosmiques sont de nouveau à la hausse alors que le Soleil va de plus en plus vers un minimum solaire. Le Soleil suit des cycles d’environ 11 ans où il atteint un maximum solaire puis un minimum solaire. 

    Lors d’un maximum solaire, le Soleil dégage plus de chaleur et présente alors des taches solaires. La diminution de la chaleur dans un minimum solaire est due à une diminution des ondes magnétiques. 

    Moins d’ondes magnétiques signifie que le Soleil est légèrement moins chaud, et les experts s’attendent à ce que le minimum solaire devienne encore plus important avant qu’il ne reparte à la hausse. 

    Avec moins d’ondes magnétiques provenant du Soleil, les rayons cosmiques, eux, pénètrent plus facilement dans l’atmosphère terrestre et sont plus visibles pour les scientifiques. 

    Bien que les rayons cosmiques aient peu d’effets sur notre planète, l’une des raisons pour lesquelles les scientifiques les surveillent est de pouvoir observer à quel moment le Soleil a atteint son minimum solaire. 

    Commentaire : Peu d’effets ? En fait des scientifiques, dans plusieurs études, ont trouvé des preuves qui lient les rayons cosmiques à l’augmentation des tremblements de terre et à l’activité volcanique. 

    Désormais, alors que les rayons cosmiques atteignent des sommets sans précédent, les scientifiques savent que le Soleil est sur le point d’entrer dans une période de refroidissement prolongée.

    Le site de prévision cosmique Space Weather indique : « Les moniteurs à neutrons au sol et les ballons à rayons cosmiques en haute altitude enregistrent une nouvelle augmentation des rayons cosmiques. ». 

    « Le moniteur à neutrons d’Oulu, en Finlande, qui effectue des mesures depuis 1964, rapporte des niveaux en avril 2019 inférieurs de quelques pour cent par rapport au maximum de 2009. 

    « Que se passe-t-il ? La réponse est « minimum solaire ». Pendant la phase basse du cycle solaire de 11 ans, le champ magnétique solaire et le vent solaire s’affaiblissent.

    © Getty
    L’activité solaire diminue lors d’un minimum d’ensoleillement.

    « Les rayons cosmiques pénètrent plus facilement à l’intérieur du système solaire. En 2009, le Soleil a connu le minimum solaire le plus important depuis un siècle. Les rayons cosmiques atteignant la Terre ont alors fait un bond, de manière intrinsèque. 

    « Dix ans plus tard, le minimum solaire est de retour avec un nouvel affaiblissement du champ magnétique solaire et du vent solaire. Encore une fois, c’est la  » tempête parfaite  » ». 

    « Un groupe d’experts dirigé par la NOAA et la NASA a récemment prédit que le minimum actuel atteindrait un nadir à la fin de 2019 ou en 2020, atteignant probablement le minimum record de 2009. » 

    La dernière fois qu’un minimum solaire prolongé a été en vigueur, c’était le minimum de Maunder, avec sept décennies de temps glacial, période qui a commencé en 1645 et s’est poursuivie jusqu’en 1715, alors que les taches solaires étaient extrêmement rares.

    Au cours de cette période, les températures ont chuté de 1,3 degré Celsius à l’échelle mondiale, ce qui a raccourci les saisons et entraîné des pénuries alimentaires dans ce qu’on a appelé une « mini ère glaciaire ». 

    Vencore Weather, un site météorologique, explique : « On sait qu’une faible activité solaire a des conséquences sur le temps et le climat de la Terre et qu’elle est également bien corrélée à une augmentation des rayons cosmiques qui atteignent la partie supérieure de l’atmosphère. 

    « Notre Soleil sans tache est un signe que le prochain minimum solaire approche et qu’il y aura de plus en plus de jours sans taches solaires au cours des prochaines années. » 

    Traduction Sott.net – Source : Sean Martin Express

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

     

    Samedi 28 septembre, la Terre sera touchée par un orage magnétique dont les effets seront ressentis par tous les habitants de la planète, selon les spécialistes du Laboratoire de l’astronomie du Soleil en rayons X de l’Institut de physique Lebedev.

     

    Une tempête géomagnétique frappera la planète samedi 28 septembre. Les spécialistes du Laboratoire de l’astronomie du Soleil en rayons X de l’Institut de physique Lebedev préviennent que tous les habitants de la Terre subiront les effets d’accélérations G1 et G2 similaires à celles ressenties pendant le décollage d’un avion de ligne.

    Une brusque augmentation ou, au contraire, une brusque baisse de la tension artérielle sont possibles.

    Des médecins avertissent que les plus touchées seront les personnes atteintes de maladies chroniques et météo sensibles. Ce qui n’exclut pas la nécessité pour tout le monde  de prêter plus attention à sa santé.

    Un précédent orage magnétique avait frappé la Terre début septembre. Selon les spécialistes, il était le deuxième plus violent de cette année. La tempête la plus intense a eu lieu en mai dernier: elle a été classée G3 sur une échelle de 5.

    Source: Sputnik News

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Chine : la République populaire accusée de vendre des organes prélevés sur des musulmans vivants

     

    Chine : la République populaire accusée de vendre des organes prélevés sur des musulmans vivants

     

    Une entorse de plus aux droits de l’Homme ? L’avocat Hamid Sabi a demandé mardi 24 septembre à l’ONU d’enquêter sur les lourds soupçons pesant sur la Chine, qu’il accuse de se livrer à des prélèvements d’organes sur des membres vivants de la communauté musulmane ouïghoure et du mouvement Falung Gong, interdit depuis 1999.

    Hamid Sabi cite un rapport détaillé établi en juin dernier par China Tribunal, un groupe de juristes et chercheurs basé à Londres et se présentant comme «indépendant». D’après ses conclusions, cette pratique, en cours depuis plusieurs années, aurait fait des centaines de milliers de victimes. Pékin prélèverait des organes par la force «dans toute la Chine», «au-delà de tout doute raisonnable», explique le rapport. […]

    CNews

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique