•  

    Tribus perdues Les Dan, juifs de Cote d'Ivoire

     

     

    Tribus perdues Les Dan, juifs de Cote d'Ivoire

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

     

     

    États-Unis : Il vole 7 milliards de dollars… Mais parce que Jésus le lui a demandé

     

    Par Les Dokimos

    CROYANCE ILLÉGALE – Accusé d’avoir effectué des virements bancaires frauduleux à hauteur de 7 milliards de dollars, un Américain a plaidé coupable. Il affirme avoir seulement respecté la volonté de Jésus Christ.

    John Michael Haskew a confirmé avoir effectué des virements bancaires frauduleux d’un montant de sept milliards de dollars. Il a avoué avoir programmé plus de 70 transferts d’argent les 9 et 10 décembre. Selon lui, ce délit ne faisait que répondre à la volonté de Jésus. Il a expliqué que le Christ désirait qu’il soit riche.

    C’est le 12 décembre que plusieurs transferts d’argent douteux ont été signalés aux enquêteurs. Les virements étaient effectués sur un compte depuis « une institution financière de renommée nationale ». Le nom de l’établissement bancaire n’a en revanche pas été dévoilé, il serait désigné en tant que « banque A » dans le dépôt de plainte.

    Une volonté divine

    John Michael Haskew prétend avoir appris tout seul le fonctionnement de l’industrie bancaire. Selon ses dires, personne ne lui aurait montré comment faire ces virements. Il a ajouté qu’il méritait cet argent. « Il a affirmé que Jésus Christ avait créé de la richesse pour tout le monde. Par ce délit, Haskew croyait qu’il pouvait obtenir la richesse que Jésus Christ avait créé pour lui et que cela lui appartenait », précise le dépôt de plainte.  Lire la suite.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

     

    Une adolescente violée et brûlée vive en Inde

     

    Une adolescente violée et brûlée vive en Inde

     

    Sa famille avait signalé à la police qu'elle se faisait harceler depuis un an par un voisin de leur village.

    Une adolescente indienne de 16 ans qui avait été violée et brûlée vive sur le toit de sa maison est décédée des suites de ses blessures, a annoncé la police mercredi.

    Brûlée à 90%. Le jeune fille, brûlée à plus de 90% lors de l'agression commise lundi, est morte tôt mercredi dans un hôpital de New Delhi, a dit le policier chargé de l'enquête. "Elle n'a malheureusement pas pu être sauvée en dépit des efforts de l'équipe médicale", a déclaré Ashwani Kumar.

    Un homme incarcéré. "Nous avons arrêté l'accusé, âgé de 19 ans, qui est incarcéré. L'enquête devra permettre de comprendre les motifs et les détails de ce crime", a-t-il ajouté, précisant que le suspect est poursuivi notamment pour viol et meurtre. "Une autopsie (du corps la victime) est en cours. Nous attendons le rapport", a-t-il encore dit. Selon la presse indienne, qui cite le père de la victime, un voisin de leur village dans l'Etat de l'Uttar Pradesh harcelait sa fille depuis un an en dépit des mises en garde.

    Les plaintes pour harcèlement négligées par la police ? Les défenseurs des droits des femmes accusent régulièrement la police de négliger les plaintes pour harcèlement de femmes, les auteurs se trouvant encouragés alors à poursuivre leurs méfaits. Le viol en réunion ayant entraîné la mort d'une étudiante dans un bus de Delhi fin 2012 avait mis en lumière le haut niveau des violences dont sont victimes les femmes en Inde. Des manifestations monstres avaient eu lieu dans tout le pays où les victimes de viol sont fréquemment ostracisées et pressées par la police et leurs proches de renoncer à porter plainte.

    Par Rédaction Europe1.fr avec AFP
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique