•  

    Donald Trump sur la censure pratiquée par les GAFA « Une société libre ne peut permettre aux géants des réseaux sociaux de faire taire le peuple » (Vidéo)

     

    Donald Trump sur la censure pratiquée par les GAFA « Une société libre ne peut permettre aux géants des réseaux sociaux de faire taire le peuple »

     

     

    « La liberté et la démocratie doivent être constamment protégées en dehors de nos frontières ou dans notre pays.
    Nous devons toujours rester sceptiques à l’égard de ceux qui veulent la conformité et le contrôle.
    Même dans les pays libres, nous observons des signes alarmants et de nouveaux défis pour la liberté.

    Un petit nombre de médias sociaux ont acquis un pouvoir immense sur ce que nous avons le droit de voir et ce que nous avons le droit de dire.

    Une nouvelle classe politique s’est installée.
    Elle est ouvertement dédaigneuse et défiante à l’égard des volontés du peuple.
    Une bureaucratie sans visage opère en secret et affaiblit le pouvoir démocratique.

    Des médias et institutions académiques lancent des assauts sans merci sur notre histoire, nos traditions et nos valeurs.
    Aux États-Unis, mon administration a clairement indiqué aux entreprises de médias sociaux que nous défendrons le droit à la liberté d’expression.

    Une société libre ne peut permettre aux géants des médias sociaux de faire taire la voix du peuple.
    La parole d’un peuple libre ne doit jamais, JAMAIS, être mise sous silence, contrainte ou censurée par son voisin de palier« 

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

     

    Seconde Guerre mondiale: le président allemand demande pardon aux Polonais, 80 ans après les premières bombes

     

    La Seconde Guerre mondiale a fait entre 40 et 60 millions de morts, dont six millions de Juifs

     

     

    Le président allemand Frank-Walter Steinmeier a demandé pardon dimanche aux victimes de l’agression allemande, lors d’une cérémonie à Wielun, exactement à l’heure de l’explosion des premières bombes tombées en 1939 sur cette petite ville polonaise, première victime de la Seconde guerre mondiale.

    « Je m’incline devant les victimes de l’attaque de Wielun. Je m’incline devant les victimes polonaises de la tyrannie allemande. Et je demande pardon », a déclaré en allemand et en polonais M. Steinmeier, en présence notamment de son homologue polonais.

    La Pologne a été durement touchée par les horreurs de la Deuxième guerre mondiale, perdant six millions de citoyens, dont trois millions de Juifs. 

    « Ce sont les Allemands qui ont commis un crime contre l’humanité en Pologne. Quiconque prétend que c’est fini, que le règne de terreur des national-socialistes sur l’Europe est un événement marginal dans l’histoire allemande se juge lui-même », a souligné M. Steinmeier.

    Le chef de l’Etat a semblé faire ainsi référence à l’extrême droite allemande, dont le co-président Alexander Gauland avait estimé que les années du Troisième Reich n’ont été qu’une « fiente d’oiseau » dans un millénaire allemand glorieux.

    De son côté, le président polonais Andrzej Duda a dénoncé « un acte de barbarie » et « un crime de guerre » qui a ouvert la Seconde guerre mondiale » à Wielun le 1er septembre 1939.

    M. Duda a remercié M. Steinmeier pour sa présence à Wielun.

    La Seconde Guerre mondiale a fait entre 40 et 60 millions de morts, dont six millions de Juifs, victimes de l’Holocauste perpétré par les nazis.

    Source : i24 News

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Le plan sinistre et obscur des banques centrales pour le monde

     

    Nous vivons dans un monde créé par les banquiers centraux.  Leur emprise planétaire était presque terminée avant que Donald Trump ne tue le Partenariat Transpacifique (PTP) le troisième jour de son mandat.  Le PTP aurait effectivement annulé la souveraineté nationale de tous les signataires.

     

    La montée du nationalisme à travers le monde est une réaction contre les attaques des Globalistes contre les nations souveraines, ces habitants de la ville de Londres, Wall Street, Bruxelles, Francfort, les vieilles grandes banques internationales et les cartels imbriqués.  Leurs divers agents décrient le nationalisme comme « raciste » alors qu’il s’agit simplement du refoulement naturel contre la technocratie socialiste transhumaniste que les mondialistes tentent de déployer.  C’est la véritable guerre non déclarée qui nourrit le dérangement des médias grand public et le coup de force actuel contre Trump.

    Harley Schlanger se joint à Dave au rapport X22 pour évoquer les récents signaux émis par les membres de la Réserve Fédérale américaine selon lesquels ils pourraient bloquer l’économie américaine afin d’influencer l’issue des élections de 2020.

    « À Jackson Hole Wyoming, lors de la retraite annuelle de la Réserve Fédérale de Kansas City, vous aviez une stratégie mise de l’avant pour leur nouvel empire global.  En fait, ils ont utilisé le terme, « Il est temps de changer de régime dans le secteur de la finance internationale ». »

    « L’un d’eux était le directeur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, qui a appelé à l’adoption de ce qu’il a nommé la « monnaie hégémonique synthétique ». »

    « Nous devons simplement passer à la phase suivante, à savoir le rachat total de la banque centrale.  Maintenant, au même moment, il présentait une deuxième proposition présentée par des personnes liées à BlackRock.  Parmi ceux-ci figuraient notamment Stanley Fischer, ancien président de la Banque Nationale Suisse et ancien chef de la Banque Nationale Suisse, qui était à la tête de la Banque Nationale Israélienne et qui était un personnage clé de la Réserve Fédérale Américaine pendant un certain temps. »

    « Et, ils ont utilisé le terme « nous devrions confier la politique fiscale aux banquiers centraux », c’est-à-dire fusionner la politique budgétaire avec la politique monétaire pour que non seulement ce soient eux qui déterminent le montant de la création amusante d’argent, mais plutôt, que des gouvernements élus, ils détermineront où ira cet argent. »

    « La troisième escroquerie qui fait partie de cela est l’Initiative Financière Verte ; L’idée qu’il faut rompre à jamais avec les combustibles fossiles, il faut éliminer le nucléaire, le charbon.

     Pourquoi ?  À cause du CO2, parce que le monde va se terminer dans 12 ans si nous ne le faisons pas.  Un tas de bêtises anti-scientifiques, utilisées pour détruire ce qui reste de l’industrie dans le secteur avancé. »

    « Pour terminer, l’ancien président de la Réserve Fédérale de New York, William Dudley, a exhorté la Réserve Fédérale à se livrer à un Coup d’État contre Trump.  Selon lui, la Réserve Fédérale devrait réfléchir à la manière dont leurs décisions affecteront le résultat politique du pays, 2020, et il a dit qu’ils devraient envoyer un signal que le président, et non la Réserve Fédérale, assumera les risques, y compris le risque de perdre les prochaines élections. »

    « Dudley demande ouvertement à la Réserve Fédérale de mettre fin à l’économie pour vaincre Trump, ce qui, je dirais, est une image claire des mouvements accélérés vers la dictature des nouveaux banquiers. »

    Source: Forbidden Knowledge 

    Traduit par PLEINSFEUX.ORG

    https://youtu.be/_ye6Ot6-OHA

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique