•  

     

    D’autres peuvent, TOI TU NE PEUX PAS

     

    D’autres peuvent, TOI TU NE PEUX PAS

    Par un auteur inconnu

     

    Si Dieu t’appelle à ressembler vraiment à Jésus-Christ, tu seras conduit

    Dans des chemins de crucifixion et d’humiliation que tu n’aurais certes pas choisis.

    Le Seigneur exigera de toi une telle obéissance que tu devras marcher absolument seul.

    Tu ne pourras te comparer à nul autre chrétien,

    Tu n’auras plus la liberté de faire certaines choses que d’autres pourront facilement se permettre.

    Les chrétiens qui t’entourent, tous gens pieux et utiles, peuvent se mettre en avant,

    Ils tracent des lignes de conduite, ils élaborent des plans et les mettent à exécution,

    Mais toi tu ne peux pas les imiter.

    Au moindre essai de faire comme eux, tu seras arrêté par un échec humiliant,

    Le Seigneur te reprendra avec sévérité et tu te repentiras amèrement.

    Les personnes de ton entourage peuvent se vanter de leur travail, de leur succès, de leurs écrits,

    Mais le Saint-Esprit ne te permettra jamais rien de pareil.

    Si toutefois tu t’avisais à le faire, il en résulterait pour toi une humiliation si profonde

    Que tu en arriverais bien vite à te mépriser, toi et tes bonnes œuvres.

    Tes voisins, chrétiens aussi bien que toi, peuvent gagner de l’argent sans peine

    Ou même avoir le bonheur de faire un héritage,

    Dieu semble te garder dans une situation précaire.

    Mais Il te destine des biens meilleurs que lors de cette terre.

    Il veut te faire dépendre uniquement de Lui en Se réservant

    Le privilège de pourvoir Lui-même à tes besoins

    Par des trésors invisibles renouvelés chaque matin.

    Le Seigneur peut permettre à d’autres d’être honorés et mis en avant

    Mais Il te cachera dans l’obscurité pour te faire produire à Sa gloire

    Des fruits précieux et odoriférants qui ne peuvent mûrir que dans l’ombre.

    Ton voisin deviendra grand mais tu seras gardé dans la petitesse.

    D’autres peuvent travailler pour lui et recevoir la récompense de leur activité,

    Mais toi, tu seras courbé sous un pénible labeur et nul ne saura tout ce que tu fais,

    Puis pour rendre ton œuvre plus précieuse encore,

    Il peut permettre que ton travail soit attribué à d’autres qu’à toi.

    Mais quand Jésus reviendra, ta récompense sera dix fois plus grande.

    Le Saint-Esprit veillera sur toi avec un soin jaloux,

    Il te réprimandera pour de petites choses,

    Pertes de temps, paroles inconsidérées ou sentiments inconvenants,

    Qui, pour d’autres chrétiens, sont des détails insignifiants.

    Souviens-toi que Dieu est ton Maître infiniment souverain,

    Il a donc le droit d’agir comme il Lui plaît avec ceux qui Lui appartiennent.

    En mille occasion, Ses dispensations à ton égard t’embarrasseront et te déconcerteront

    Mais si tu te livres à Lui pour Le servir sans condition,

    Il t’enveloppera d’un amour jaloux et déversera sur toi des bénédictions

    Qui sont la part de ceux-là seuls qui savent se cacher dans la sainte retraite du Tout-Puissant.

    Admets donc une fois pour toutes que tu as à faire directement avec le Saint-Esprit de Dieu,

    Il réclame le privilège de brider ta langue, de lier tes mains, de fermer tes yeux,

    Même s’Il n’agit pas ainsi avec Ses autres serviteurs.

    Quand dans le secret de ton cœur, tu seras ainsi possédé par le Dieu vivant,

    Quand tu pourras te réjouir sans arrière-pensée de cette surveillance étroite, personnelle et jalouse,

    Quand tu seras heureux que cette tutelle divine contrôle ton cœur,

    Et les replis les plus cachés de ta nature,

    Alors tu seras entré dans le vestibule du ciel,

    Alors tu es en route pour une meilleure résurrection.

     

    http://sentinellenehemie.free.fr/anonyme1.htm

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

     

    L’homme pieux PLEURE

     

     

    L’homme pieux PLEURE

    Par Thomas Watson

    « Ceux qui sèment avec larmes moissonneront avec chants d’allégresse. Celui qui CONTINUE à avancer en pleurant, quand il porte la semence, revient avec allégresse, quand il porte ses gerbes. » (Psaumes 16:5,6).

    Christ appelle Son épouse Sa  » colombe  » (Cantiques des cantiques 2:14). La colombe est une créature qui pleure. La grâce dissout et liquéfie l’âme, provoquant un dégel spirituel. Le chagrin du cœur use le visage (Psaume 31:9). Un cœur pieux se met en peine de ce qu’il n’est pas plus saint. Le fait qu’il ne parvient pas à la hauteur des préceptes et des normes que Dieu a établis le trouble.  » Je devrais « , se dit-il,  » aimer le Seigneur de tout mon cœur « . Mais combien mon amour est déficient ! Combien je suis loin d’être ce que je devrais être, non, de ce que j’aurais dû être !

    Un homme pieux quelquefois pleure du fait de ressentir l’amour de Dieu. L’or est parmi les métaux celui qui est le plus fin et le plus solide, et cependant il fond en peu de temps dans le feu. Les cœurs gracieux, qui sont des cœurs en or, sont ceux qui fondent le plus rapidement dans les larmes par le feu de l’amour de Dieu. J’ai connu un saint homme, qui marchait dans son jardin et répandait d’abondantes larmes lorsqu’un ami tomba sur lui accidentellement et lui demanda pourquoi il pleurait. Il éclata dans cette expressions pleine de passion :  » Oh, l’amour de Christ, l’amour de Christ ! «  Ainsi, nous avons vu le nuage fondu dans l’eau par les rayons de soleil.

    Un homme pieux pleure parce que les péchés qu’il commet sont en quelque sorte pires que les péchés des autres.

    Le péché d’une personne justifiée est très odieuse. Le péché d’une personne justifiée est odieuse, parce que c’est un péché de cruauté (1 Rois 11:9). Le reniement par Pierre de Christ était un péché contre l’amour. Christ l’avait enrôlé parmi les apôtres. Il l’avait emmené sur la Montagne de la Transfiguration et lui avait montré la gloire du ciel dans une vision. Cependant, malgré toute cette miséricorde, ce fut par pure ingratitude qu’il allait plus tard renier Christ. Ceci le fit sortir en  » pleurant amèrement «  (Matthieu 26:75). Il se baptisa, pour ainsi dire, dans ses propres larmes. Les péchés des hommes pieux les rapprochent du cœur de Dieu. Les péchés des autres irritent le Seigneur; les péchés de l’homme pieux Le chagrinent. Les péchés des méchants percent le côté de Christ, les péchés des hommes pieux blessent Son cœur. Le manque d’attention d’une épouse touche de plus près le cœur de son mari.

    Comme ils sont loin de la piété ceux qui ne versent guère des larmes pour le péché ! S’ils perdent un être proche, ils pleurent, mais bien qu’ils soient en danger de perdre Dieu et leur âme, ils ne pleurent pas. Combien peu savent ce que c’est quêtre en agonie pour le péché ou ce que signifie un cœur brisé ! Leurs yeux ne sont pas comme les  » étangs de Hesbon « , pleins d’eau (Cantique des cantiques 7:4), mais plutôt comme les montagnes de Guilboa, sur lesquelles ne repose pas de rosée (2 Samuel 1:21).

    D’autres, s’ils versent de temps en temps une larme, ne s’améliorent pourtant pas. Ils continuent dans la méchanceté, et ne submergent pas leurs péchés dans les larmes. Efforçons-nous d’atteindre cette caractéristique divine :

    être des hommes qui pleurent. C’est là  » une repentance dont on ne se repent pas  » (2 Corinthiens 7:10).

    On rapporte de Mr. Bradford, le martyr, qu’il était un esprit en fusion; il pouvait à peine s’asseoir pour prendre son repas que des larmes coulaient sur ses joues. Il y a deux eaux pour faire partir le péché : le sang et les larmes. Le sang de Christ fait partir la culpabilité du péché ; les larmes font partir la souillure.

    Les larmes de repentance sont précieuses. Dieu les garde dans Son outre (Psaumes 56:8). Elles embellissent. Une larme dans l’œil est plus décorative qu’un anneau autour d’un doigt. L’huile fait briller le visage (Psaumes 104:15). Les larmes font briller le cœur; les larmes consolent. La gaieté du pécheur tourne en mélancolie. La désolation d’un saint devient une musique.

    La repentance peut être comparée à de la myrrhe qui, bien qu’amère au goût, rafraîchit l’esprit.

    La repentance peut sembler amère pour les personnes charnelles, mais est des plus rafraîchissantes pour celles qui sont spirituelles. L’huile qui se mélange convient aux sceaux. Une âme qui se mélange convient pour être marquée du tampon de toutes les bénédictions célestes.

    Donnons à Christ l’eau de nos larmes et Il nous donnera le vin de Son Sang !

     http://sentinellenehemie.free.fr/watsontthomas1.htm

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

       fardeau péché

    Nous serons délivrés – DPM

     

    Jésus a été fait péché à cause de notre iniquité afin que nous soyons rendus justes de sa justice.

    La suite de la Recette de Romains, le guide pratique, se trouve en Romains 6:11–13. Tout d’abord,

    «regardez-vous comme mort» (verset 11). 

    La Bible dit que nous sommes morts, croyez-le! Paul a dit: «J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi» (Galates 2:20). Paul a considéré la crucifixion et la mort de Christ comme les siennes. Il pensait et parlait en conséquence, considérant que c’était la vérité. Nous devons faire de même.

    Les étapes deux et trois sont des avertissements à la forme négative: «Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel» (verset 12) et «Ne livrez pas vos membres au péché» (verset 13). Autrefois, nous ne pouvions empêcher le fait d’être soumis au péché, maintenant, nous avons le choix. Il y a une puissance en nous qui est plus grande que le péché.

    Nous avons été libérés, justifiés. Cependant, nous devons exercer notre volonté.

    Lorsque la tentation survient, nous nous devons d’être fermes et catégoriques: «Non, je ne vais pas soumettre mon corps ni mes membres! Je ne me soumets pas à toi satan, j’appartiens à Jésus.»

    La quatrième étape est à la forme affirmative: «donnez-vous vous-mêmes à Dieu,» (verset 13). Nous ne pouvons pas être des agents indépendants et rester libres du péché. Nous devons choisir de servir Dieu plutôt que satan, nous donnant en sacrifice à Dieu, offrant tout ce que nous sommes et ce que nous avons, et ne retenant rien.

    Puis, Paul dit: «offrez à Dieu vos membres»(verset 13). Soumettez chaque membre à Dieu pour qu’il puisse les utiliser comme il le souhaite pour sa gloire.

    Le résultat en sera que «le péché n’aura point de pouvoir sur vous» (verset 14).

    Nous sommes libres de la honte, de la dégradation, de l’agonie, et de tout ce que le péché amène de mauvais. Si nous suivons la Recette de Romains, qui agit par le biais de notre identification avec Jésus, dans la mort, l’ensevelissement et la résurrection, nous serons délivrés.

    Merci Jésus, pour ton œuvre sur la croix. Je proclame que par mon identification à Jésus, je serai délivré, parce que Jésus a été fait péché à partir de mon iniquité afin que je sois rendu juste de sa justice. Amen.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique