• Il a été montré, Il est mon trait !

     

    Il a été montré, Il est mon trait !

    Il a été montré, Il est mon trait !

     

    Transmis et écrit par Jeff.

    Ce texte paraitra, au premier abord, tranchant à sa lecture, mais n’oublions pas que la tiédeur est également contraire à la bienséance de la Parole qui elle, est doublement tranchante par ailleurs.

    Ce message n’a pas pour but de dénigrer qui que ce soit, nous devons nous aimer les uns, les autres, nous savons que seul un « reste » parviendra bientôt à mettre en pratique cet amour défini par Élohim.

    Nous savons aussi que l’homme se condamne lui-même à cause de ses mauvaises œuvres, ainsi, ce n’est point l’homme qui condamne l’homme, ce sont les œuvres mauvaises qui condamnent chacun et chacune de nous !

    Éloignons-nous donc du mal qui enfle les cœurs, celui qui consiste à exister encore !

     

    Beaucoup s’attardent à déformer le sens ou la définition des mots, ainsi, il y a une énorme différence entre les deux verbes : «  juger » et « condamner ». C’est spirituellement que l’on « juge » selon la Parole, mais « condamner » appartient au Très-Haut. Dans notre jardin intime, nous cultivons plus nos préjugés que la Vérité, il est grand temps de défricher  nos cœurs en prenant soin d’ôter des pensées qui ne sont pas toujours là pour notre bien.

     

    Beaucoup trop de conducteurs, lors de conférences ou de réunions qu’ils organisent, prennent trop de liberté et de légèreté quant aux explications supposées sur telles ou telles prophéties ! Ils poussent, à grands coups de séductions, les  faibles âmes à croire à leurs abominations, se perdant eux-mêmes mais surtout, perdant des multitudes. Ils en prennent le risque volontairement pour une gloire et un confort matériel éphémère, ils sont donc sans excuses !

    Ceux-ci se détournent si promptement de la Doctrine saine et sainte pour adopter ou ériger des doctrines étrangères.

    Car, non seulement ils le font mais ils invitent des créatures à faire de même !

     

    Ils ne savent pas qu’ils devront en rendre compte un jour au Maitre de leur âme !

     

    Des hébreux de Bérée aux fidèles de Philadelphie*….

    Ils ont oublié que des serviteurs, ne faisant aucun cas de leur vie jusqu’à craindre la mort éternelle, ont supporté avec patience des jeûnes de plusieurs jours, des études de plusieurs nuits, la raillerie et la persécution, priant, s’affligeant, se privant, suppliant afin d’être aptes à recevoir la bonne compréhension des écritures prophétiques. Ils ne passaient pas à un autre mot sans en avoir compris le vrai sens du mot auquel ils s’attelaient au cours de leurs recherches assidues. Ils analysaient avec soin la Parole qui était éprouvée par le feu, ils s’assuraient que la teneur de ce qui leur avait été révélée était conforme à la Vérité présente. Ils ont voué une vie en sacrifice à leur Créateur, ils examinaient les textes et n’avaient en pensée que l’espérance de la venue du Messie et par là, de leur délivrance. Ils ne s’attachaient pas aux affaires du monde, ne se préoccupant pas du boire et du manger, du vêtement et du gite. Le Souffle Saint était constamment sur eux parce qu’ils ne cherchaient point leur gloire mais désiraient ardemment être délivrés de leurs tribulations et vivre dans la présence d’Élohim, leur Créateur!

     

    Et Élohim leur a donné de comprendre ses messages eschatologiques, les 2 chaines prophétiques et le code de décryptage (notamment les 70 semaines de Daniel). Des messages dont la compréhension demeure véritable encore aujourd’hui car déjà accomplie !

     

    Puis d’autres sont entrés dans ce travail, non par la porte mais par ailleurs, et ont foulé aux pieds ces révélations décryptées comme l’on foule un rayon de miel lorsque l’on est rassasié!

     

    Or, ces conducteurs de chimère, peu scrupuleux, renversent allégrement et sans état d’âme ses choses révélées et donc, acquises ! En renversant ainsi des vérités scellées depuis des siècles, ces chefs messianiques participent à l’œuvre de destruction de Rome.

     

    Pour leur gloire, leur honneur et pour l’appât d’un gain facilement gagné, ils détruisent en hébreu et en grec la Parole de vie, elle devient entre leurs mains et pour plusieurs, une parole de mort éternelle !

     

    Ce sont des colporteurs de néant proposant, en échange d’honneurs et de précieux billets de la déesse « Europe », des coussinets pour toutes les aisselles. Ils lisent sans étudier ou sans aller en profondeur de ses choses, sans préparation, sans humilité ! Ils reprennent des études de messianiques du dimanche ou de protestants du 7ème jour, souvent de nationalité anglophone, qui, en dehors de leurs lectures littérales des prophéties, ne sont pas même en accord avec la Loi et le Témoignage du Prophète.

     

    Par leurs forfaits, ils s’enrichissent sur le dos du Messie, leur aveuglement ne les pousse pas à des remises en question, la Puissance d’égarement les guette et les consomme déjà !  

    Par leurs déclarations, par leurs affirmations, ils aiment à se montrer aux premières places, ils refusent obstinément la contradiction, ils ont appris à mettre le verbe haut, propres sur eux, jouant sur l’apparence et la profusion de livres et d’articles composés pour partie de vérités mais surtout parsemés de mensonges.

    Ils sont gras et replets de suffisance et d’indolence, organisant pêle-mêle des réunions pour amasser encore et encore car étant insatiables de richesses. Ils corrompent les temples de l’Adon, séduisent les vierges et convainquent la multitude à se perdre avec eux, car telle est leur issue.

     

    La colère d’Élohim se révélera bientôt d’en haut contre ces hommes qui accumulent mépris, impiétés, injustices, et retiennent injustement la Vérité captive ! Ils n’ont pas voulu entrer dans le travail et l’œuvre du Saint des saints et ont préféré ouvrir une autre brèche, dévastatrice celle-ci !

     

    Conducteurs, chefs religieux de tout bord, prenez pitié des brebis du Père, il n’est pas encore trop tard pour une repentance sincère, réveillez-vous de votre torpeur qui vous dirige vers le néant, ce n’est point avec de l’argent que l’on se rachète une conduite digne et humble du Royaume à venir ! Ne négligez pas un examen impartial et total de vos êtres, dépouillez-vous et rejetez ce qui n’est pas d’Élohim !

     

    Ne prenez pas ce risque d’avoir couru en vain ou si c’est pour votre gloire et pour l’appât du gain que vous agissez de la sorte, alors, vous êtes les plus malheureux de la terre !

     

    De Celui qui voudrait que tous soient sauvés à celui qui écrit ces lignes, amen !

    Jef.

    * Philadelphie = Amour fraternel.

    http://amouragape.revolublog.com

    « Yeshoua et "Jésus grec" (15)Psaumes 104 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :