•  

     La coupe de la souffrance.

     

    Message du vendredi 12 juin 2015 de L’évangéliste Marcel Antoine

     

    Mathieu 26 V 36 à 41

    36 Là-dessus, Jésus alla avec eux dans un lieu appelé Gethsémané, et il dit aux disciples : Asseyez-vous ici, pendant que je m’éloignerai pour prier.

    37 Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, et il commença à éprouver de la tristesse et des angoisses.

    38 Il leur dit alors : Mon âme est triste jusqu’à la mort ; restez ici, et veillez avec moi.

    39 Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi : Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux.

    40 Et il vint vers les disciples, qu’il trouva endormis, et il dit à Pierre : Vous n’avez donc pu veiller une heure avec moi !

    41 Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation ; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible.

    Jésus a bu la coupe de la souffrance. Il a accepté la coupe car il savait que c’était la volonté de son père.

    Il savait qu’il avait un parcours à faire, de Getsémané à la croix de Golgotha. Il n’a pas regardé en arrière mais Il a été jusqu’au bout malgré les difficultés, malgré les insultes, malgré les coups et toutes sortes d’atrocités… il a continué le chemin. Il a gémi, il a souffert, il est tombé, il s’est relevé, il a porté sa croix… mais il a quand même été jusqu’au bout…à la croix du calvaire, à Golgotha. C’est là qu’il a été crucifié, c’est là qu’il a été percé, c’est là que sa chair a été clouée. C’est là que la chair est morte quand il a été percé…et quand est-il sorti ? - Esprit et Vie -. Il est mort de la chair, mais en esprit il vit car il est ressuscité. Alléluia !

    Nous aussi qui avons reçu esprit et vie, nous devons accepter les épreuves, accepter la souffrance. Ne restons pas toujours à Getsémané, mais continuons notre chemin…jusqu’à la croix pour clouer la chair car comme il est mort de la chair mais qu’en esprit il vit, et il vit en nous, alors nous ne sommes pas seuls dans l’épreuve…Nous devons parler à notre chair, lui dire non ! Tu es clouée, tu es morte ; et c’est l’esprit qui vit car c’est Esprit et Vie qui est maintenant en moi.

    Mat 26 V 36 à 41 nous parle de Getsémané

    Jésus a bu la coupe de la souffrance car il savait que c’était la volonté de son père et il l’a accepté. Alors nous aussi quand nous sommes à Getsémané et que nous passons des moments d’épreuves et de persécutions, nous devons accepter de boire la coupe de la souffrance pour continuer. Nous ne devons pas dire non, nous n’en pouvons plus… nous ne pourrons pas … Jésus-Christ est notre exemple…et il a pu…

    Alors nous devons aller de l’avant et persévérer pour aller plus loin...Jusqu’au bout car il est avec nous. C’est parce qu’il a été jusqu’au bout, qu’il a été crucifié. On a crucifié sa chair, mais pas son âme ni son esprit. Il est mort de la chair, volontairement, il est ressuscité, et il vit en nous par l’esprit.

    Lévitique  24 V 1 à 4

    L’Éternel parla à Moïse, et dit:

    2 Ordonne aux enfants d’Israël de t’apporter pour le chandelier de l’huile pure d’olives concassées, afin d’entretenir les lampes continuellement.

    3 C’est en dehors du voile qui est devant le témoignage, dans la tente d’assignation, qu’Aaron la préparera, pour que les lampes brûlent continuellement du soir au matin en présence de l’Eternel. C’est une loi perpétuelle pour vos descendants.

    4 Il arrangera les lampes sur le chandelier d’or pur, pour qu’elles brûlent continuellement devant l’Éternel.

    Dieu a parlé à Moïse. Mais mettons-nous à la place des olives.

    Nous sommes appelés à être pressés, brisés, façonnés, transformés, concassés, pour que Dieu puisse extraire en nous une huile pure, non souillée, non infectée ; une huile de sainteté, afin que quand elle est mise dans la lampe, elle puisse éclairer du matin jusqu’au soir et du soir au matin convenablement, avec une bonne flamme, sans fumée, afin que le Saint-Esprit prenne toute la place pour régner en maître et Seigneur et œuvrer pleinement en nous. C’est là, à Getsémané, que Dieu veut que nous soyons brisés, concassés.

    Prenons l’exemple de la fabrication de l’huile de carapate : les grains doivent être pilés avant d’être bouillis, puis écumés à la cuillère pour en extraire une huile pure sans crasse, ayant une bonne odeur qui puisse ensuite être bien utilisée pour les cheveux par exemple afin que ceux-ci soient fortifiés et ayant un bon parfum.

    Si notre huile est contaminée, si elle n’est pas bonne, comment pourra-t-elle être utilisée ? Nous ne ferons qu’attrister Jésus, nous attristerons toujours notre prochain, nos frères et sœurs à cause de notre intérieur qui est sale. Mais il nous est demandé d’enlever, de nous débarrasser de toute contamination, de tout virus en nous pour que nous soyons purs et propres à toute bonne œuvre.

    Nous ne sommes pas appelés à critiquer, à murmurer, à enfoncer nos frères et sœurs dans la foi. Au contraire, nous sommes appelés à leur manifester de l’amour, car c’est l’amour qui triomphe. Si nous les voyons tomber nous ne sommes pas là pour les descendre encore plus bas dans le fossé, pour les enterrer, mais pour les relever, pour les redresser, pour les éclairer…

    Nous sommes le temple du Saint-Esprit et nous devons nous débarrasser des interdits, des souillures car c’est avec l’huile pure que nous pourrons faire l’œuvre. C’est avec l’huile pure que nous pourrons accomplir ce que Dieu nous demande de faire.

    V 3 C’est en dehors du voile qui est devant le témoignage, dans la tente d’assignation, qu’Aaron la préparera

    Du temps de Moïse ils allaient prier dans un temple, mais maintenant c’est nous qui sommes le temple du Saint-Esprit ; et le Saint- Esprit ne peut demeurer dans la souillure et c’est ainsi qu’il ne peut avoir tout le contrôle car il est coincé à cause de nos encombrants de nos interdits qui l’empêchent d’agir…Et nous devons nous en débarrasser pour être libres, afin que le Saint-Esprit soit dans un vase pur et sans tâches. Amen…Notre lampe doit être propre.

    On ne met pas de vin nouveau dans une vieille outre sale…elle doit être vidée ; elle doit être propre, neuve.

    Le corps de Jésus-Christ a été mis dans un sépulcre neuf qui n’avait pas encore été occupé…Alors si nous sommes habités par des encombrants, par des interdits, nous devons les balayer, nous nettoyer et laisser la place ornée, lavée, parfumée, éclairée…libre pour que le Saint-Esprit puisse s’installer aisément.

    Aaron la préparera, pour que les lampes brûlent continuellement du soir au matin en présence de l’Éternel.

    Nous sommes appelés en tant qu’enfant du royaume, à briller aux yeux de Dieu jour et nuit. Nous sommes appelés jour et nuit à avoir autorité sur notre adversaire, notre chair, qui est notre principal ennemi… et nous devons la crucifier car elle nous conduit à la perdition… et nous voulons que notre lampe soit pure et reste allumée continuellement aux yeux de L’Éternel.

    Si nous disons que nous sommes des enfants du royaume, c’est L’Esprit de Dieu qui doit nous conduire maintenant vers notre destinée.

    C’est une loi perpétuelle pour vos descendants.

    V 4 Il arrangera les lampes sur le chandelier d’or pur, pour qu’elles brûlent continuellement devant l’Éternel.

    Restons fondés sur le chandelier d’or pur qui est Christ, notre exemple, la pierre angulaire qui n’a ni taches ni rides… Il a accepté la coupe à Getsémané et il a ainsi fait la volonté du Père… jusqu’au bout.

    Avec l’aide du Saint-Esprit nous aussi nous pouvons aller jusqu’au bout et triompher.

    Alors disons merci à Dieu pour tout ce qui nous arrive de bon ou de mauvais… Il ne nous donnera jamais un fardeau trop lourd et que nous ne pouvons porter…

    Soyons donc dans l’obéissance avec un cœur de petit enfant.

    Que notre lampe soit toujours allumée.

    Que notre lampe soit toujours remplie du Saint-Esprit. Amen !!!

    Que le nom du Seigneur soit béni. Amen.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    La Foi

    La Foi

     

     La Foi

     

    Le lundi 6 Avril 2015 en prière le Saint -Esprit m'a donné la révélation de la Foi

    Mathieu 28 v 5-7,16

    Mathieu 27v50

    Luc 24v34

     

    Christ notre Sauveur a eu la Foi dans la promesse de Son Père, qu’Il allait être ressuscité trois jours après Sa mort.

     La résurrection de Christ est le fondement réel de la Foi.

    La Foi est quelque chose de grand, de puissant, de fort, de divin, l'authenticité de Christ Lui-même.

     Cette Foi est la puissance réelle de l’Évangile du Royaume que nous devrions chacun de nous avoir.

     

    Jean 14:12 nous dit : « En vérité, en vérité, Je vous le dis, celui qui croit en Moi fera aussi les œuvres que Je fais, et il en fera de plus grandes, parce que Je m'en vais au Père ».

     

    Christ nous parle de Sa Foi manifestée à la Croix, avoir cette Foi nous donne le pouvoir de ressusciter les morts, de faire venir à l'existence les choses qui n’existent pas.

    Que cette exhortation nous encourage à chercher cette Foi de la Croix !

     Seigneur, je veux te remercier pour Ta Parole, qui fait du bien à mon cœur, et qui nous montre que tout est possible à celui qui croit, et que toutes ces œuvres que Tu as accomplies, nous les accomplirons, si nous croyons en Toi. Tu les accompliras en nous , nous poserons les mains sur les malades en Ton Nom, et ils seront guéris, nous chasserons les esprits mauvais en Ton Nom.

    Seigneur, rends ces paroles vivantes dans nos cœurs.

    Merci pour Tes promesses .

    A Toi soit toute la Gloire .

    Amen.

    Line Antoine

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    LE BAPTÊME

     

    Il y a plusieurs Baptêmes :

     

    Le Baptême de Jean Baptiste: le baptême de repentance.

    « Il dit : De quel baptême avez-vous donc été baptisés ? Et ils répondirent : Du baptême de Jean. Alors Paul dit : Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en Celui qui venait après lui, c'est-à-dire, en Jésus » (Actes 19 v 3 et 4).

    Le Baptême de Jésus par Jean-Baptiste  (Marc 1 v 9-11) :

    Jésus n’a jamais péché, donc Il n’avait pas besoin du baptême de repentance.

    « Et c'est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez Ses traces, Lui qui n'a point commis de péché, Et dans la bouche Duquel il ne s'est point trouvé de fraude » (1 Pierre 2 v 21à 22).


    Le Baptême de Jésus était un baptême d’accomplissement de la justice. Il a ouvert les portes du Royaume pour nous.

    Un accomplissement de ce qui est juste (Mathieu 3 v 13 à 15), un accomplissement de choses pour notre vie en Christ.

    Le Baptême de Jésus est une initiation préparatoire pour la Nouvelle Alliance du Royaume.

    Le Baptême de la souffrance : (Marc 10v 36 à 40)

    Au verset 38, Jésus parle de Sa mort.

     « Jésus leur répondit : Vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que Je dois boire, ou être baptisés du baptême dont Je dois être baptisé ? Nous le pouvons, dirent-ils. Et Jésus leur répondit : Il est vrai que vous boirez la coupe que Je dois boire, et que vous serez baptisés du baptême dont Je dois être baptisé » (Marc 10 v 38 à 39)

     

    La souffrance dans l'abandon des choses du monde et de tout ce qui s'y rattache (Jean 15:18-19).

    La souffrance pour le Nom de Christ, celle de notre appartenance à Christ (1 Pierre 4 v14).

    La souffrance lorsque nous faisons mourir notre « moi », afin que Christ grandisse en nous. Lorsque nous crucifions notre chair avec ses passions et ses désirs à la croix (Galates 5 v24).

     «...C'est par beaucoup de tribulations qu'il nous faut entrer dans le Royaume de Dieu." (Actes 14 v 22)

    Le Baptême du Saint-Esprit :

     

    Le Baptême de feu est le même Baptême que celui du Saint-Esprit.


    Jésus est Celui qui baptise du Saint-Esprit et de Feu. (Matthieu 3:11 - Actes 1:4-5)

    Le « Parler en Langues » est une manifestation de notre baptême du Saint-Esprit.

     «  Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer. (Actes 2 v 1 à 4)


    Le Saint-Esprit exerce les dons spirituels, parmi lesquels : la diversité des langues et leur interprétation (1Corinthiens 12 v10).

     « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru; en Mon Nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues » Marc 16 v17. 



    Le Saint Esprit sanctifie :


    « d'être ministre de Jésus-Christ parmi les païens, m'acquittant du divin service de l’Évangile de Dieu, afin que les païens lui soient une offrande agréable, étant sanctifiée par l'Esprit-Saint » (Romains 15 v16).

    Le Saint-Esprit fait en nous un travail de sanctification, Il enlève en nous toute impureté spirituelle, afin que nous devenions Son temple.


    Dans l'ancien testament, le tabernacle, l'autel et les sacrificateurs étaient mis à part pour Dieu par l'onction d'huile (Lévitique 8 v10-12) de même, le croyant qui est à la fois tabernacle et sacrificateur est mis à part pour Dieu, par l'onction du Saint-Esprit.

     C'est l'action du Saint Esprit dans le cœur qui triomphe de la chair et de ses souillures, nous séparant du péché, nous revêtant de vertus divines (Galates 5 v16 – 23).

    Parlons du Baptême par immersion !

     

    Il y a une fausse doctrine qui prend place dans certaines églises et chez certains chrétiens, et il y a de ceux qui le font par ignorance :

    Aucun serviteur ne peut en aucun cas baptiser quelqu’un qui est dans le péché en disant: "Dieu fera". Non! JÉSUS a payé trop cher de Sa vie pour permettre cela.

    La bible nous met en garde afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de

    séduction. (Éphésiens 4 v 14)

    Marc 16 : 15-16. nous dit: "Allez dans le monde entier et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné".

    La Parole nous dit clairement allez dans le monde et prêchez la bonne nouvelle!


    Jésus est Celui qui baptise du Saint-Esprit et de Feu. (Matthieu 3:11 - Actes 1:4-5)

    « Et quand Il (le Saint Esprit) sera venu, Il convaincra le monde de péché, de justice et de jugement » (Jean 16. 8).

     

    Le baptême de Jean-Baptiste était le baptême de repentance (Marc 1 v 4 / Mathieu 3 v6), il n’avait aucun pouvoir sur le péché sinon Jésus ne serait pas allé à la croix pour la rémission des péchés!

     En Jésus Christ nous avons la rédemption par Son Sang, la rémission des péchés, selon la richesse de Sa grâce" (Eph. 1 : 7).

     

    Il est l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde (Jean 1 v29).

    Jean-Baptiste n’engageait pas les gens, ce n’est qu’à partir de la mort et de la résurrection de Christ qu’il y a eu engagement .

    Le baptême de la souffrance de Jésus englobe le rachat de nos péchés, la repentance, la nouvelle naissance.

    Le baptême que nous prenons maintenant est celui dans la mort de Christ, qui fait de nous des petits Christ.

    "Vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ…" (Galates 3 : 27).

     Nous nous engageons dans le baptême d'eau à la suite de notre conversion au Seigneur Jésus. Ce baptême d'eau représente notre mort et notre résurrection en Jésus.

     L’apôtre Pierre l’a compris et exhorte ceux qui ont été touchés par la Parole de Dieu à se repentir et à se faire baptiser d’eau. (Actes 2.37 à 47 et 3.19)

    Le baptême est à la fois : notre confession de foi (1 Tim.6.12), notre engagement personnel envers le Seigneur (1 Pierre3.21), un acte d’obéissance de la foi (Romains 1.5) et le signe de notre conversion.

    Soyez bénis!

    Line Antoine

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique