•  

     

    une horloge

    Ce matin, Dieu me montra une gare avec des passagers attendant le train. Puis un chef de gare vint avec un escabeau, monta dessus, et accrocha, à la porte de fin de la gare, une horloge tellement immense qu'elle bloquait l'entrée et la sortie de la gare ! Plus personne ne pouvait passer ! il accrocha l'horloge tellement immense qu'elle touchait presque terre, et actionna le carillon !
    C'est la fin !
    Nous rentrons à la maison du Père !

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Dieu pourvoira pour ses enfants dans les temps chaotiques qui arrivent. Un songe de Michelle d’Astier

     

    Avant hier, j’ai fait un nouveau rêve étrange, dont je n’ai pas tout de suite compris le sens.

    Je devais me rendre dans un chenil proche de chez moi (5 km), pour y faire une séance de dressage de mon chiot de quelques mois (pour la compréhension du rêve, j’ai pu, pour la première fois de ma vie, prendre un chien, ayant de la place pour qu’il s’ébatte dehors et pouvant le donner à garder durant mes absences. Et bien sûr, on s’attache vite à ces bestioles ! :-)  )

    Je m’y rends avec une amie (sans visage, dans mon rêve), et quand nous arrivons au chenil, nous nous apercevons que nous avons oublié… le chien !

     

    Je propose à cette amie de rester en m’attendant sur place, et en précisant que j’en ai pour dix minutes aller-retour. Mais l’amie insiste pour rester avec moi.

    Et là, nous nous perdons, bien que j’ai souvent fait ce chemin. C’est comme si tout le paysage avait brutalement changé: je ne reconnais plus rien. Nous partons dans un labyrinthe de petites routes, dans lesquelles il n’y a strictement aucun repère. Aucun panneau indicateur, aucune pancarte, aucune maison habitée, rien !

    Après un long temps à errer, nous parvenons dans ce qui semble être une impasse. La route est bordée de deux murs blancs très rapprochés. Aucun moyen de faire demi tour. Je vois alors que ma voiture peut passer de justesse entre ces deux murs blancs, en laissant quelques millimètres de chaque côté (pas plus de 3 !). C’est comme un tunnel à ciel ouvert, de 7 ou 8 mètres de long, juste un peu plus long que la voiture. Nous avançons tout doucement et précautionneusement, et quand nous arrivons enfin au bout, nous nous apercevons que juste devant nous, il un a un grand trou, avec un roc aux arêtes saillantes au milieu. Impossible de continuer à avancer sans nous fracasser. Mais nous voyons des personnes qui, de l’autre côté, travaillent en plein air, un travail qui semble manuel et difficile. Nous les appelons au secours.

    Elles nous entendent, choisissent de nous aider en soulevant toutes ensemble la voiture au dessus du fossé, avec nous à l’intérieur (nous ne pouvons pas sortir car nous ne pouvons ouvrir les portes). Pour cela, elles doivent d’abord dégager d’autres voitures abandonnées, les leurs, qui obstruent le chemin. Enfin, c’est notre tour, et nous sommes portés de l’autre côté. Nous voulons, bien sûr, rentrer à la maison, et nous leur demandons comment faire. Un homme répond que c’est impossible : il n’y a pas d’autre chemin que celui que nous avions emprunté et c’est impossible de faire la manœuvre dans l’autre sens. Un autre homme nous explique que c’est possible, mais très long : au moins cinquante kilomètres, et en devant faire un grand détour sans nous perdre, car nous ne trouverons aucune indication. Nous décidons tout de même de repartir par un des autres chemins qui partent de cette clairière où ces gens sont rassemblés. Mais là, ce n’est plus moi qui conduis, je suis sur le siège avant droit : un jeune homme a pris le volant de ma voiture, fait le choix d’une route qui semble bien droite, et il semble certain de pouvoir nous amener à bon port.

    C’est alors que je me souviens que j’ai deux GPS dans ma voiture, et qu’ils pourraient bien être utiles. Je mets en marche le premier : il étale une carte du monde, mais strictement aucun repère de l’endroit où nous sommes, encore moins la capacité de nous guider à notre destination. Je mets en marche le second. Résultat identique. Il n’y a de fait aucun signal GPS. Nous sommes dans une zone où il n’y a aucune couverture satellitaire, ou cette couverture a été détruite lors du brusque changement de décor. Nous devons donc espérer être sur la bonne route, une route étroite, mais droite et très belle… et où nous ne voyons personne d’autre. Et personne n’a tenté de nous suivre. Pourtant, je sais dans mon coeur, à cause de l’optimisme paisible de mon conducteur, que nous sommes bien sur la bonne route.

    C’est alors que je me réveille. Je précise qu’à aucun moment, dans ce songe qui m’a semblé très long tant il fourmillait de détails, je n’ai connu un sentiment d’anxiété, d’angoisse, je n’ai même pas eu l’impression que j’étais perdue, simplement qu’il allait devenir compliqué et difficile de « rentrer à la maison »

    La maison du Père, bien entendu !

    Interprétation, que je crois avoir reçue :

    Bien sûr, le tunnel étroit fait penser à la porte étroite, mais ce n’est pas aussi simple.

    Nous arrivons dans un temps où tous nos repères habituels vont disparaître : tout ce sur quoi nous avons l’habitude de nous appuyer. À cause des événements qui vont survenir, tout notre « paysage » va être changé, toute notre logistique technologique, si ancrée maintenant dans notre vie quotidienne, va disparaître. Même mon chiot – qui peut représenter l’entourage familier immédiat et qui est un animal qui a une grande capacité pour retrouver sa route, n’est pas là pour nous aider. Tout ce qui nous « guidait » habituellement va nous faire défaut : nos églises, nos amis, des voisins, nos collègues de travail, et même notre entourage le plus proche, pour beaucoup !

    On pense à Matthieu 24/40-41: « Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé; de deux femmes qui moudront à une meule, l’une sera prise et l’autre laissée. »

    Oui, beaucoup de ceux que nous pensions être de solides Chrétiens vont être aux « abonnés absents » quand les choses difficiles vont commencer !

     1P 4: 17 Car il est temps que le jugement commence par la maison de Dieu; or s’il commence premièrement par nous, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent point à l’Evangile de Dieu? 18 Et si le juste est difficilement sauvé, où comparaîtra le méchant et le pécheur? 19 Que ceux-là donc aussi qui souffrent par la volonté de Dieu, puisqu’ils font ce qui est bon lui recommandent leurs âmes, comme au fidèle Créateur.

    L’amie « inconnue », ce sont ces personnes qui vont rester à nos côtés, car Dieu ne nous laisse jamais seuls dans les temps chaotiques, mais, comme nous ne connaissons pas le cœur des gens nous ne savons pas par avance sur qui nous pourrons compter. Mais il y en aura.

    Ce tunnel étroit, tout blanc, c’est le chemin étroit que peu empruntent. Il faut y passer, même si c’est très difficile et semé d’embuches : les deux murs resserrés, le trou béant  avec ce roc au centre, qui n’est certes pas notre Rocher : il est là pour nous faire chuter et nous briser. C’est un faux Rocher.

    De l’autre côté, des gens nous aident. Ils sont serviables, gentils. Mais le fait est qu’ils ont abandonné l’idée de poursuivre leur chemin  et ils ne bougent plus. Leurs véhicules sont abandonnés, et ils sont là, dans des travaux pénibles, mais ensemble, ce qui leur paraît rassurant, surtout dans un coin qui paraît tranquille, mais qui est au milieu de nulle part. Au final, aucun d’entre eux ne sait comment on peut rentrer « à la maison » et ne semble même en avoir envie. Je pense qu’il s’agit de cette partie de l’Eglise qui est dans l’illusion de faire tout ce qui est bien, tout comme Laodicée. Cela semble paisible, et même riche (la nature tout autour est abondante), mais elle ne voit pas qu’elle n’avance plus, que son travail est pénible et ne sert à rien (des œuvres vaines) – dans mon rêve je crois que les gens arrachaient des cailloux et des morceaux de rocher de la terre, mais ils ne plantaient rien, ne semaient rien et ne récoltaient rien – , et qu’elle n’est plus sur le chemin étroit : elle stagne et se berce de l’illusion d’être à la bonne place.

    Vu mon rêve, je pense que Dieu va se servir aussi, dans ces temps où il n’y aura plus aucun repère, de ces Chrétiens qui ne sont pas dans le Royaume, mais qui appartiennent toujours au monde, pour nous aider au bon moment et, quand nous sommes, à vue humaine, dans une impasse, nous en sortir.

    Ec 2 : 26 Car il donne à l’homme qui lui est agréable la sagesse, la science et la joie; mais il donne au pécheur le soin de recueillir et d’amasser, afin de donner à celui qui est agréable à Dieu

    Il a bien utilisé des corbeaux pour nourrir Elie dans le désert !

    Quant à ce jeune homme qui s’est mis au volant de ma voiture et qui semble connaître le chemin, je pense qu’il s’agit de cette Église des derniers temps, (le jeune homme semble avoir été arraché de la « Laodicée » que nous avons laissé derrière nous. Il a entendu la voix de Christ – Apoc 3 :20), qui va être déterminée, lucide et avancer résolument. Nul besoin de moyens techniques modernes (les GPS) : ceux-là, désormais, sont inutiles dans cette Église qui marche sur le bon chemin* ! Il représente aussi cette jeune génération qui va soutenir et aider ceux qui veulent continuer à avancer, malgré tous les obstacles et les tentatives de découragements de l’église laodicéenne (les gens qui nous disent qu’il est quasi impossible de « rentrer à la maison »).

    -*(Ces moyens techniques, cela peut représenter des locaux dispendieux, les sonos, les micros, l’internet, … des choses qui nous paraissent indispensables. Mais cela peut aussi représenter tous les moyens techniques et technologiques artificiels utilisés dans certaines églises pour attirer les foules)

    À moins que ce jeune homme  soit un ange !

    Merci Jésus de nous préparer à ces temps, et merci d’avoir déjà prévu toutes les solutions face aux problèmes que nous allons rencontrer !

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Glenda Jackson

    Suspension des élections présidentielles américaines* : une vision de Glenda Jackson

    Glenda Jackson est la petite nièce de Maria Woodworth-Etter (évangéliste dont le ministère fut le plus puissant, accompagné de nombreuses manifestations charismatiques. Parmi ces manifestations diverses, beaucoup de guérisons) fin 19ème début 20ème siècle. Smith Wiggleworth avait entendu parler d’elle et fait le voyage depuis l’Angleterre pour la rencontrer. Elle lui a imposé les mains et quand il est rentré en Angleterre, il a commencé à voir des miracles dans son ministère.

    De même pour Amy Semple McPherson et d’autres.

    ((http://www.aucoeurdesfemmes.net/index.php/temoignages/femme-de-foi-dans-l-histoire/161-maria-woodworth-etter-1844-1924).

     

    Glenda Jackson a un ministère prophétique et toutes ses prophéties (chute du mur de Berlin, guerre en Irak, tsunami au Japon et celles sur Obama) ont été confirmées. À l’âge 8 ans, elle a eu une vision de la venue du Seigneur et depuis elle a toujours gardé cette impression qu’elle serait en vie au moment du retour du Seigneur (Ndt : je pense qu’elle doit avoir au moins 70 ans).

    Glenda Jackson a prophétisé en 2007 qu’Obama serait élu, en 2008 qu’il ferait un second mandat et maintenant, elle dit que si les chrétiens ne commencent pas à prier plus que jamais et même les églises si elles ne deviennent des maisons de prière, la prochaine élection ne va pas avoir lieu (Ndt : elles sont prévues le 8 novembre 2016). Je cite un extrait de ses propos sur un plateau télévisé américain : « L’élection va être suspendue parce que le mal va paraître, des catastrophes vont se produire, des choses vont être mises en place et le Président ne va pas être écarté. Il va rester. Ces choses vont se produire et elles vont aller TRÈS MAL si nous ne nous saisissons pas de Dieu. L’église doit revenir à la prière. La prière est la puissance qu’Il a donnée à l’Église et nous devons avoir la foi de Dieu. Des temps horribles vont arriver. La Bible dit que des temps viennent comme jamais il n’y en a eu. Les séismes vont s’intensifier, mais nous ne devons pas craindre. Nous devons connaître la voix de Dieu. Nous allons vivre dans le surnaturel. Nous n’allons pas vivre comme le monde vit. Dieu m’a montré que nous allons vivre dans le surnaturel, comme ils (ancien Israël) ont vécu dans le désert et comme du temps de Jésus lorsqu’il était sur terre. Nous devons croire. Si nous ne pouvons pas croire, nous n’y arriverons pas. »

    LES VISIONS SUR OBAMA (AUTRES EXTRAITS TRADUITS DE PLATEAUX TÉLÉVISÉS CHRÉTIENS AUX ÉTATS-UNIS)

    « En 2007, j’ai eu une vision et j’ai vu cet homme (Ndt : Obama), et je n’en avais jamais entendu parler, je ne l’avais jamais vu de ma vie, et j’ai dit : Qui est-ce Seigneur ? Il a répondu : ton prochain président et Il m’a donné son nom et de nombreux serviteurs qui sont censés être des hommes de Dieu ont voté pour lui. Vous êtes censés connaître ceux qui travaillent parmi vous (Ndt : version anglaise King James « And we beseech you, brethren, to know them which labour among you) et cela veut dire même à la Maison Blanche.

    Puis (Ndt : en 2008), le Seigneur m’a dit : Il va remporter deux mandats et je l’ai dit à Sid Roth (Ndt: présentateur d’un plateau télévisé chrétien, l’équivalent de Mag TV en France) et il m’a répondu : je ne crois pas qu’il réussira à faire un deuxième mandat et je lui ai dit : Pourquoi ? Et il a dit : parce que les grands prophètes ont prophétisé que ce serait l’autre gars qui va être élu. Et j’ai dit : pourquoi ? J’ai parlé à Dieu et je ne les démolis pas, quand l’élection viendra, on saura qui a gagné. [Présentateur : les gens dans les cercles chrétiens disaient qu’il ne serait pas réélu] Glenda : Oui, les gens ont contesté mais j’ai maintenu ce que j’ai dit. Et il y a même un homme de Dieu qui est venu me trouver pour me dire que j’avais tort de dire ça et je lui ai dit : Frère, si tu ne me crois pas, pourquoi ne pries-tu pas à ce sujet ? Et Obama a gagné les élections. Et c’était comme s’il venait de nulle part, vous savez, comme s’il était apparu de nulle part.

    Et puis Dieu m’a montré une autre vision : je l’ai vu dans la Maison Blanche, c’était comme si j’y étais tout à coup, en train de le regarder. Et j’ai vu des musulmans qui lui parlaient et il disait : « Je dois rester dans la Maison Blanche. C’est ma destinée ». Il parlait de cette façon. Et ils lui ont dit : « comment allez-vous rester ? » Et il a dit : « Loi martiale ». Et ils ont dit : nous savons comment susciter des conflits. Nous allons sortir et vous décrétez la loi martiale.

    Il l’a en fait décrétée il y a deux semaines, quelqu’un l’a-t-il vu ? C’était à Baltimore, je suis allée à Baltimore, avant que cela ne se produise. J’ai prophétisé dans une église que les musulmans allaient agiter les jeunes afin qu’ils se battent contre l’autorité, qu’ils commettent des actes illicites, qu’ils se tirent dessus entre eux, mais ce sont les musulmans qui vont le faire. Et cela va s’intensifier et nous allons le voir d’un état à l’autre et c’est ce qui s’est passé. Regardez et cela va encore se passer dans un autre état. Il n’y a pas tant de flics qui tirent sur tant de gosses et il n’y a pas tant de gosses qui s’en prennent aux flics. Cela ne s’est jamais produit auparavant et les gens ne voient pas que c’est le travail secret de l’ennemi qui œuvre derrière cela.

    Donc, [Ndt : pour en revenir à la vision], Obama est sorti et a dit : « Loi martiale » et la raison pour laquelle il va procéder ainsi [Ndt : Glenda ne finit pas sa phrase], Dieu m’a dit que tout d’abord, cela va durer toute l’année 2016, ils vont continuer à le faire, afin que la loi entre en vigueur au moment des élections et deuxièmement, les gens vont l’accepter parce qu’ils se sentiront en sécurité et ils diront qu’ainsi, cela va calmer les émeutes et comme ça on se sentira plus en sécurité si la loi martiale est là avec nous. Mais ce n’est pas pour que vous vous sentiez plus en sécurité, ça, c’est le travail secret et sournois de l’ennemi et de ses hommes.

    Il y a un pasteur qui m’a dit qu’en Californie du Sud , il a jeûné et prié et Dieu lui a dit : ne crains pas les homosexuels, crains les musulmans et c’est ce qui vient, c’est ce qui arrive et cela va bouleverser les États-Unis. Parce que ce qu’ils veulent faire et Dieu me l’a montré dans une autre vision, ils étaient dans la Maison Blanche en train de parler avec notre Président. Et voici comment ils vont prendre le pouvoir des nations, ils anéantissent l’économie afin que vous soyez dépendants d’eux.

    [Intervenant sur le plateau télévisé : Glenda, au sujet de la loi martiale appliquée à Baltimore, c’est fort intéressant, mais ne penses-tu pas que cette loi martiale va prendre plus d’importance ? Qu’elle soit étendue à de vastes régions des États-Unis ?]

    Glenda : oh oui, cela va s’intensifier, jusqu’à ce que cela s’étende à tout le pays. La loi martiale a toujours ruiné l’économie et les gens ne s’en rendent pas compte lorsque c’est dans un pays et que cela prend de l’importance. L’économie s’effondre. Un jour, vous vous levez et j’en suis convaincue, et vous allez à la banque et votre argent ne sera pas là. Vous ne pourrez pas y toucher. [Présentateur : et avec loi martiale, ils vous disent si vous pouvez traverser la rue ou non, ils vous disent si vous pouvez rentrer chez vous ou non, vous avez des zones dans lesquelles vous pouvez aller et ils vont chez vous et ils disent : « nous voulons ça, nous voulons ça, cela appartient au gouvernement, on va partager avec tout le monde, vous avez travaillé toute votre vie« , et ils en arrivent à dire : « nous allons faire venir des gens chez vous, ils vont s’installer chez vous

    « – non, vous ne pouvez pas faire ça « 

    « – oui, nous le pouvons, c’est la loi martiale »

    Et vous pensez que la loi martiale semble agréable, n’est-ce pas ?, que le maintien de l’ordre va prendre soin de nous. Non, en fait, ce que cela veut dire, c’est que vous avez perdu le contrôle de votre vie. La plupart des gens ne veulent pas entendre ce que nous disons. L’Américain typique n’a aucune idée de ce qu’il se passe vraiment aux États-Unis, mais je pense que vous avez une idée maintenant parce qu’ils se dévoilent enfin. ]»…

    « [Présentateur : Est-ce que vous pensez que l’Église va entrer dans des temps plus victorieux ?]

    Glenda : Je pense que Dieu va la purifier parce que les prophéties de Jésus vont se réaliser : sur cette pierre, je vais bâtir mon Église et les portes de l’Enfer ne prévaudront pas. Nous allons arriver à un point où, comme l’a dit ma tante [Ndt : Maria Woodworth-Etter], nous allons sortir auréolés de gloire et la gloire va entrer dans la maison de Dieu une fois de plus, juste une fois de plus. »

    « [Présentateur : je crois que nous allons voir le plus grand déversement du Saint-Esprit même si le monde va trembler, et vous avez eu beaucoup de songes et de visions à propos de séismes]

    Glenda : Oui. Ils vont frapper comme jamais auparavant. Et vous vous rappelez, Jésus a dit qu’ils seraient dans divers endroits. Et j’ai vu qu’ils se produiraient dans divers endroits en même temps. Et les gens seront pris au dépourvu car ils ne vont pas écouter ni prêter attention à la mise en garde. »

    _____________________________________________________________

    *Ndt : Cette prophétie me rappelle la VISION DES 12 MAISONS PRÉSIDENTIELLES AMÉRICAINES : Je pense que cette vision est authentique et qu’il y a plusieurs interprétations possibles concernant la dernière maison. Cette fin des temps ressemble un peu à une série de feuilletons en plusieurs épisodes et on pense qu’il ne reste qu’un épisode (Obama occupant la dernière maison dans la vision) et c’est la ‘fin de la série’ mais avec Dieu, cette fin des temps est comme un film à suspense, avec des longueurs et des rebondissements. Une suspension des élections ne veut pas dire qu’il n’y aura pas une nouvelle élection. Je pense qu’il y en aura une autre. Le Seigneur tarde à revenir.

    Voici plusieurs cas de figure concernant cette dernière maison présidentielle :

    1. On pourrait dire qu’Obama est un président fictif (à cause de sa nationalité contestée) et par conséquent, il n’est pas représenté dans cette vision et par conséquent, la dernière maison n’a pas encore été occupée.
    2. On pourrait aussi dire que même si Obama est considéré officiellement comme un président et qu’il a occupé cette dernière maison. Il suffit alors qu’Hilary Clington soit finalement élue et qu’elle nomme Obama comme Secrétaire d’État pour que la maison reste en fin de compte la même. Juste un changement de fonction des membres de la maison puisqu’Hilary Clington a déjà été Secrétaire d’État durant le 1er mandat et le début du 2ème mandat d’Obama.
    3. Si on considère que toutes les maisons de la vision ont été occupées, le mari d’Hilary Clington a déjà été président et occupé une maison précédente. On pourrait dire qu’Hilary Clington a déjà une maison présidentielle par le biais de son mari.
    4.  

      Merci à Nathalie qui nous a donné cette traduction à partir de  : http://z3news.com/w/glenda-jackson-obama-suspend-2016-presidential-election/

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique